2020 commencera sur les notes des deux prodiges Antoine Boyer et Samuelito.

Puis viendront trois spectacles ébouriffants depuis Le Syndrome du Banc de Touche, de et avec Léa Girardet jusqu’à Noce mis en scène par Pierre Notte à partir du texte de Jean-Luc Largarce. Au milieu Rien à dire, avec le clown Léandre, un spectacle de mime tout simplement génial.

Pour finir la saison, après avoir reçu Leïla Martial en coréalisation avec Tonnerre de Jazz, on écoutera Julie Lambert et son quintet folk-jazz…

Petite idée de cadeau pour Noël: un abonnement 3 ou 5 spectacles. Il est toujours temps de faire un détour par la billetterie de l’Atelier, mercredi ou vendredi après-midi, jusqu’au 20 décembre !

Dans le le programme  complet de la SAISON  19 >20 retrouvez son esprit, l’éventail des spectacles, les à côtés…. Le feuilleter, c’est un peu comme enfiler un costume taillé pour vous et une invitation à l’ajuster à vos envies ! Découvrez ici la video de présentation.

 

L’esprit de la saison

Du plaisir sensoriel ? Au gré d’envols lyriques et voyages sensationnels, c’est ce que vous toucherez du doigt et de l’âme avec la programmation musicale de cette année: bien-être à l’état brut ou l’état pur dans le registre flamenco (Sandoval & Lopez ou Antoine Boyer & Samuelito), celui de la chanson française actuelle (Grise Cornac), dans le reflet des perles folk (Julie Lambert) ou encore jazzy comme celles que nous déniche chaque année Tonnerre de Jazz (Naissam Jalal, Leïla Martial).

Du bien-être, on nous en assomme au quotidien, on voudrait même nous en vendre… Quoi de mieux que le théâtre contemporain pour nous interroger sur ce qu’est « être bien », en société, au travail, chez soi, auprès des siens… bien faire, bien penser, bien vivre…Une légère blessure, Léandre, L’effort d’être spectateur, Le syndrome du banc de touche, Noce sont autant d’invitations à l’examen de soi et des autres, pour le plaisir des synapses et des zygomatiques.

Bien vivre, c’est, au fond, apprendre à être bien. C’est cette tension positive qui nous intéresse, parce qu’elle nourrit nos actions d’éducation artistique et culturelle, faisant de l’Atelier un lieu parcouru d’enfance, de jeunesse et de vie.

 

 

 

 

 

 

 

  • Envoyer par e-mail