Berge du Gave

Des travaux de grande envergure

La berge endommagée par les crues de l’année 2013 va enfin pouvoir être renforcée sur son tronçon le plus sensible, en bordure de la Zone de l’Artisanat. Après  une longue période de concertation technique, ces travaux se sont vu dûment validés par les services de l’Etat. Ils se dérouleront intégralement sur le domaine privé ou public de la commune et dans le lit du Gave.

Vue d’ensemble de la frange de berge concernée par les travaux.

 

Après le battage des piliers de huit mètres chacun, destinés à tenir la berge par le haut, un bartdeau a été aménagé sur le lit du Gave pour travailler de bas en haut au renforcement de la berge.

Un suivi millimétré

Le Syndicat Mixte du Gave de Pau, le bureau d’étude Artelia et l’entreprise Laborde, retenue pour ces travaux, ont averti que la seconde quinzaine de Septembre comprendrait les opérations les plus susceptibles d’engendrer quelques nuisances sonores dans l’environnement immédiat du chantier.

Pour le reste, ces opérations feront l’objet d’un suivi continuel et très précis en matière de sécurité et de veille environnementale:

  • En amont et en aval du chantier, qui occupera une partie du lit du Gave, des relevés de la qualité de l’eau seront systématiques, afin de calibrer les opérations.
  • Aux abords du chantier, des sismographes seront utilisés pour garantir la pérennité des installations adjacentes et la sécurité de l’ensemble du site concerné.

L’ensemble des travaux devrait arriver à terme pour la mi-Novembre.

Ça bouge en entrée de ville !

Deux chantiers, en synergie.

Vous aurez peut-être noté le va et vient de camions-benne sur la Rocade, entre le rond point du Corps Franc Pommiès et celui de Laroin. Cette intense activité est la manifestation concrète d’une synergie entre deux chantiers:

Des travaux ont commencé en vue du déplacement d’un supermarché depuis le Corps Franc Pommiès jusqu’au pied de coteau, le situant sur la Rocade (avenue du 18 juin 1940), en entrée de ville. Ce chantier est prévu pour une période de 6 mois à compter de cette fin août.

Un peu plus loin sur la Rocade, l’aire jusqu’ici destinée à l’accueil des gens du voyage est en cours de restitution à la nature. Après avoir été déblayée des encombrants laissés sur site, cette étendue a été remblayée jusqu’à retrouver son profil de berge du Gave.

La synergie entre ces deux chantiers tient au réemploi de la terre dégagée par les travaux de terrassement du premier, la destinant aux opérations de remblaiement du second.

En somme un déplacement de quelques centaines de mètres qui a considérablement limité l’empreinte environnementale de ces opérations.

Un premier engagement tenu

La Schéma départemental pour l’accueil et l’habitat des gens du voyage intimait la commune à planifier le déplacement de cette aire. Cet emplacement libéré, la municipalité examine désormais les options les plus pertinentes pour organiser des solutions d’accueil permanent pour les gens du voyage.

  • Envoyer par e-mail