30 AVR>20 h 30

Tarif: 14 € / 9 €

Contact : Atelier du Neez

Atelier du Neez

Parking Sarrant - Accès par l'avenue du 18 Juin 1940 (Rocade)
64110 Jurançon

« N’oubliez jamais que cela fut, non, ne l’oubliez pas. »

(Primo Levi, Si c’est un homme, 1946)

Ferdinando Camon s’entretient pour la première fois avec Primo Levi en 1982. Deux écrivains, deux « arpenteurs de mémoire » : l’un est de culture chrétienne, l’autre, a vécu, comme juif, quarante ans plus tôt, l’expérience d’Auschwitz.

En dépit de la gravité du débat, cela n’est jamais écrasant, jamais désespérant. Cela provient de l’ironie de Primo Lévi, de ses qualités de conteur, de son amour du langage, mais plus encore de sa lucidité, de son intelligence toujours à l’affût, tolérante sans compromis, chaleureuse sans sentimentalisme.

Alors que les populismes ont le vent en poupe, que l’émotion facile nourrit chaque jour davantage nos archaïsmes et notre part d’irrationnel, ce grand « veilleur » du XXe siècle est devenu un garde-fou, indispensable au nôtre.

Durée : 1h15   

A partir de 15 ans

 

Les Artistes                                                                                                        

MISE EN SCÈNE – Dominique Lurcel

ADAPTATION – Éric Cénat, Gérard Cherqui et Dominique Lurcel

INTERPRÉTATION – Éric Cénat (Ferdinando Camon) et Gérard Cherqui (Primo Levi)

LUMIÈRES – Philippe Lacombe

COSTUMES – Elisabeth de Sauverzac

PRODUCTION – Cie Passeurs de Mémoires (Lyon) ; Théâtre de l’Imprévu (Orléans)

 

[Presse]

« … Difficile d’écouter passivement ces conversations. On les vit. Avec passion, révolte, émotion… » –Sandrine Lajus – le Nouvel Observateur

 « Eric Cénat et Gérard Cherqui, sont deux très grands acteurs qui remplissent tout l’espace théâtral, et votre sensibilité, par la qualité de leurs silences, des sourires retenus, de la discrétion dans la façon de parler. Ils ne décrivent pas l’horreur, ils ne l’évoquent même pas. » Roland Le Molle – Le Dauphiné Libéré

 

  • Envoyer par e-mail