L’annonce de l’application du couvre-feu dans tout le département de 6h à 21h à compter du 24/10, contraint l’équipe de l’Atelier du Neez à réfléchir aux possibilités de report de certains spectacles.

Artistes, élus et services de la ville sont à pied d’oeuvre pour trouver les meilleures solutions pour limiter au maximum les annulations de spectacle.

Les modalités de ces reports seront communiquées très prochainement.

Nous vous remercions par avance pour votre compréhension !

 

L’esprit de la saison

Petits plaisirs et grandes questions, c’est ce que vous propose l’Atelier du Neez en 2020 et 2021. Entre légèreté et gravité, depuis les quêtes identitaires au travail de mémoire, du rire aux larmes, la programmation vous offre du confort, ne s’interdit pas l’inconfort mais cultive à chaque fois le réconfort.

Prendre l’air du temps, c’est un projet qui puise dans les grands moments et les grandes figures du siècle dernier pour mieux comprendre le monde contemporain, ses joies, ses doutes, ses styles, et son devenir. Comme à l’accoutumée, l’Atelier vous enveloppera de couleurs, d’humour et de sensations, d’ici et d’ailleurs.

 

Le programme

Envie d’aller plus loin? D’avoir un aperçu en images pour vous laisser tenter ?

 

On vous prend la main ?

2020… Cette conjonction de 20 nous interpellait déjà depuis un moment… puis tout s’est affolé, et le temps s’est comme figé et précipité à la fois, du jamais vu ! Enfin, presque, car à y regarder de plus près, l’air du temps respire aussi de parfums de déjà-vu…

Il y a 20 ans tout juste, nous basculions du XXème siècle dans celui-ci, laissant derrière cent ans de progrès effréné, guerres dévastatrices, grandes blessures, mais aussi riches, d’une grande arche de femmes et d’hommes à emporter et chérir pour le siècle suivant.

En 2020, Lou Casa viendra notamment vous rapprocher de Barbara et de Brel qui ont tenu plusieurs générations en haleine, même celle des millenials.

Parmi les figures du XXème, un philosophe du temps, le grand témoin Primo Levi. Dans ses conversations avec le journaliste italien Ferdinando Camon, on retrouve son ton juste, à la fois sensible et cru à l’évocation de la Shoah.

Au chapitre des rappels et des leçons d’hier pour aujourd’hui, Jamais plus, vous dira un jeune nazi repenti animé par l’illusion d’une résistance éphémère. C’est l’histoire de Hans, Sophie Schöll et de La Rose Blanche. Autant de messages à méditer au présent, à l’heure où certains s’enrôlent fiévreusement dans des luttes extrêmes.

Il y a 20 ans toujours, on passait d’un millénaire à l’autre. Dans l’acte, des cultures millénaires elles aussi, se perpétuaient un peu plus, toujours en se transformant.

L’Africaine, d’abord : successivement berceau de l’humanité, empire colonial puis indépendante, l’Afrique se débat aujourd’hui dans des humeurs multiculturelles dont s’accommoderait volontiers l’Occident… Lucia Carvalho nous en dira tant, au fil de son voyage identitaire et musical. Kantala Traoré ponctuera à sa façon, mêlant l’ancestral au contemporain, en arrivant à concilier Ouagadougou à Paris.

Parmi les limons culturels charriés d’antan, il y a ceux qui ont toujours gardé un pied dans le temps, sans jamais fouler le même sol : tsiganes et gitans vibreront cette année au son de la guitare flamenca de Raphael Fays.

La Grèce, enfin, berceau de notre culture occidentale, nous rendra visite en 2021 avec Antioche, où l’on retrouve Antigone réincarnée dans la banlieue d’une grande ville contemporaine.

 

Il y a cent ans exactement débutaient les années 20 du XXème siècle, comme une sorte d’intermède entre ses grandes déchirures. Ces « années folles » furent synonymes d’effervescence culturelle, de culte hédoniste de l’instant, voguant entre existentialisme et simple envie de s’oublier un peu.

A un siècle près, on fera un clin d’œil à l’avènement du jazz avec Tonnerre de Jazz et deux concerts de Lakecia Benjamin, et de Minvielle et le quintet Papanosh.

Vous pourrez aussi ressentir ce vent de douce folie mêlée de modernité assumée dans les compositions espiègles des Poupées Gonflées

ou encore dans le pari fou de jouer au mot près les 16 personnages du Don Juan de Molière à deux, pour en faire un Duo Juan.

Autre exercice de création débridée, Orphelins, un drame familial en théâtre trifrontal !

Et pour celles et ceux qui avaient apprécié le portrait d’Edward Bernays dans Un Démocrate, voici Plaire Abécédaire de la séduction : autre temps, autre exercice humoristique de manipulation des consciences, à partir, cette fois, de la sémantique de séduction.

Du jazz à la chanson française, du théâtre au conférencier déjanté, autant de façons bien contemporaines de revivre l’esprit de ces années vingt-là, en nous interrogeant sur la teneur de celles que nous entamons.

Enfin, toujours à part et désormais hors du temps, Mozart nous rendra visite par les cordes et la clarinette d’un quintet de musiciens de l’Orchestre de Pau Pays de Béarn.

En 2020 et 21, notre programmation vous propose en somme de changer d’ère, avec un peu de gravité, tout en prenant le temps de changer d’air, en toute légèreté. L’essentiel pour nous, reste de savoir que vous (re)prenez du bon temps et un bon bol d’air pur entre nos murs !

 

 

 

  • Envoyer par e-mail