La campagne de promotion immobilière de la SEPA est lancée…

Dans le cadre de la requalification du cœur de ville de la commune de Jurançon, la SEPA vise la construction d’un projet de logements neufs sur la parcelle située au 1 rue de Borja. Le projet s’accompagne notamment de la réhabilitation de l’ancien presbytère situé à l’angle des rues de Borja et Gaston Phoebus.

Cet ensemble de 36 logements entend respecter l’univers architectural de la commune tout en alliant densité, dynamisme et respiration verte dans le centre bourg. On entend ainsi favoriser l’accession à la propriété, grâce à la gamme d’appartements et maisons allant du T2 au T4 conçus par ACTA et la SEPA.

Les livraisons sont prévues pour 2026 mais les logements sont à réserver dès à présent auprès de la SEPA au 07 50 55 53 28

 

Et en juin, vous nous aiderez à choisir le futur Parc Urbain qui traversera ces logements.

On parle d’un Parc Urbain qui reliera la Place du Junqué à la Médiathèque, élargissant les voies de mobilité douce dans l’hypercentre jurançonnais, tout en oxygénant les futurs logements qui vont sortir de terre.

Jurançonnaises et jurançonnais seront donc appelés dès le 3 juin à voter pour l’un des trois projets paysagers qui seront présentés. De cette façon, les opérations relatives à l’aménagement du Parc Urbain pourraient être conduites en même temps que la construction des logements.

Retour sur la génèse du projet : un gage d’unité urbaine

En 2019, les travaux de la Commission Urbanisme de la ville de Jurançon avaient conduit à la décision d’acquérir les terrains adjacents à l’ancien Presbytère, jusqu’alors
entre les mains du Diocèse. Porté par l’Etablissement Public Foncier Local, cet ensemble promettait déjà une mobilisation des élus et services de la ville autour d’une reconfiguration majeure de notre coeur de ville.

Depuis le début de ce mandat, un Comité de Pilotage s’est donc employé à projeter la nature des aménagements futurs. On y a débattu les niveaux de densification, les conditions d’accession aux logements qui verraient le jour. L’ambiance urbaine que l’on y projetait a toujours articulé considérations patrimoniales et environnementales. Récemment, cette instance municipale a choisi la SEPA pour développer le projet immobilier jusqu’ici esquissé, ce qui s’est traduit par le dépôt d’un permis de construire
en mars dernier.

En parallèle, élus et agents de la ville sont en train de profiler la dimension et les attributs de l’espace qui longera les nouveaux bâtiments : on parle d’un Parc Urbain qui
reliera la Place du Junqué à la Médiathèque, facilitera une mobilité douce dans l’hypercentre jurançonnais, et oxygènera l’ensemble urbanistique projeté.

Trois propositions d’aménagement sont attendues afin de les soumettre à l’avis des jurançonnais. De cette façon, les opérations relatives à ces aménagements pourront être conduites en même temps que les logements sortiront de terre.

  • Envoyer par e-mail